Sécurité

Message par jaimepaslespoils » Mar Juil 17, 2007 9:18 pm

Afin de faciliter la vie de ceux qui ne se posent que des questions :roll: , j'essais de reprendre toutes les réponses de Yves Vincent à nos interrogations.
Attention, je mets en gras ce qui me parais important, mais il faut tout lire pour bien comprendre la réponse




A partir de quel âge peut-on utiliser l'eflash?
Il n'est absolument pas nécessaire d'attendre, par exemple l'adolescence, pour commencer à s'épiler avec le EFlash.
Je pense notamment aux jeunes filles qui vont à piscine soit avec des copines soit avec l'école et qui souffrent déjà des moqueries de leurs petites camarades parceque trop gâtées par les dieux en système pileux.
Et en plus, ce que j'ai pu obsever, c'est que les résultats sont beaucoup plus rapides si réalisés avant l'adolescence.
Reste quand même qu'au moment de cette fameuse adolescence, le système hormonal se mettant en place, la pilosité évolue. Il ne faudra donc par tenir pour acquis les résultats obtenus en préadolescence.
Mais quel soulagement et bien être de ne pas trainer ce fardeau vers l'age de 9 -10 ans



Peut-on utiliser le Eflash sur toutes les peaux ?
Seules les peaux noires ne sont pas compatibles avec le EFlash.



Est-ce qu'un homme qui aurait une calvitie à la Zidane, pourrait utiliser le Eflash?
Pourquoi pas.
Cela étant, le cycle pilaire du cheveux est fondamentalement plus long que tous les autres.
Conséquence : soit espacer les séances soit les multiplier pour avoir un résultat durable (plusieurs années)



J'aimerais savoir si le flash du eflash n'est pas à terme dangereux pour les yeux
Le seul danger pour les yeux réside dans une application directe sur le globe oculaire. Or le EFlash est doté d'un certain nombre de sécurités et microcontact qui rendent le flashage sur l'oeil impossible (sauf à le vouloir vraiment et shunter la procédure normale d'utilisation).
Néanmoins, et par précaution, il est recommandé de ne pas flasher la région périoculaire (les sourcils en font partie).
Enfin, et là encore bien que cela n'aie pas été imposé pour les agréments et la normalisation du EFlash, une paire du lunettes de type coque pour les UV (mais non totalement opaques) sera livrée avec l'appareil.



N'y a-t-il pas un risque de développement de cancer ?
le E>Flash fonctionne en opérant une cautérisation (fermeture) des vaisseaux nourriciers du follicule pilaire. C'est ce que l'on appelle la "photo-coagulation".
Avant l'apparition des technologies de lumière pour l'épilation, les médecins utilisaient l'énergie électrique pour cautériser les vaisseaux nourriciers. Cela s'appelait l'"électro-coagulation".
Cette technique a débuté en 1880 environ.
Cela fait donc plus de 100 ans que, pour empécher la repousse d'un poil, on cherche à fermer les vaisseaux qui alimentent sa structure nourricière.
Plus de 100 ans de recul, qui dit mieux pour être rassuré ?
100 ans de recul c'est bien plus que tout ce qui est demandé pour valider un médicament de nos jours.
Quant aux longueurs d'onde émises, elles sont totalement débarrassées de toutes leurs plages nuisibles (UV)
En résumé, depuis que les technologies de lumières sont utilisées en secteur médical, elles n'ont jamais laissé envisager un quelconque risque de mutation à long terme.



Pour me faire le maillot intégral je voudrais savoir si il y a des risques
Le EFlash est utilisable sur toutes les zones du corps sans exception.
Donc pour le maillot intégral, aucun risque particulier, si ce n'est d'être dans l'air du temps



Je me demande si l'épilation des tétons est possible.
flashage possible sans aucun risque



Y a-t-il des risques de stérilité ?
Aucun risque démontré ni évoqué à ce jour en secteur professionnel.



J'ai un grain de beauté au niveau de la barbe et j'aurais aimé savoir s'il etait dangereux de l'epiler avec votre appareil
Comme avec toutes les technoloies de lumière dédiées à l'épilation, il faut éviter de flasher les grains de beauté. Ils sont en effet "gorgés" de mélanine. Ils vont donc absorber une quantité importante d'énergie. (...) En pratique, soit on les contourne, soit on les protège avec un crayon à maquillage blanc (le blanc formera un écran à la lumière, le grain de beauté sera ainsi épargné).
(Cela étant il faut ne pas confondre grains de beauté et taches de rousseurs. Les premiers seront évités, les seconds ne posent aucun problème. )



J'ai un problème de peau boutonneuse (provoqué par les poils, selon mon médecin) puis-je utiliser EFlash ?
Oui et avec disparition de ces boutons très rapidement (après 2-3séances en moyenne)



Je suis allergique à beaucoup de crème. Puis-je quand même utiliser le Eflash?
Il n'y a aucune cause possible d'allergie avec l'utilisation du EFlash.
Quant au gel, là encore il est totalement neutre et dénué de tout parfum ou autre substance potentiellement allergisante



Y a-t-il une contre-indication lorsqu’on subit un pityriasis versicolor ?
Aucune contre indication.



Je suis soumis à un traitement immunosuppresseur à base de ciclosporine, traitement qui, à priori, modifie la qualité de peau qui devient dès lors plus propice au développement de mélanomes. y a t il une contre indication d'utilisation de l'Eflash dans mon cas ?
Le EFlash, comme du reste l'ensemble des lampes flash professionnelles, n'est pas en lui même inducteur potentiel de mélanome.
Donc, en l'absence de mélanome existant, il n'y a pas de contre indication à l'utilisation du EFlash.
En ce qui concerne les risques liés à l'utilisation de cyclosporine, je vous invite à vous rapprocher de son prescripteur. Il suffit de poser la question de la possibilité d'être épilé par lampe flash durant la durée du traitement.



J'aimerais savoir si le eflash risque de provoquer une repousse paradoxale ( repousse de poils plus importante)
Grand sujet de polémique que ces repousses "paradoxales".
La plupart du temps ce ne sont qu'une vaste ignorance de l'évolution du système pileux chez un individu :
l'exemple classique : chez l'homme, le système pileux se développe de la puberté à jusqu'à très tard > 40-50 ans.
Prenez un homme à 20 ans, à 30, à 40, il n'aura pas la même pilosité.
Or, beaucoup d'épilations sont réalisées sur des jeunes adultes (20-30 ans), donc à un age où tout le système pileux n'est pas encore présent.
Il n'est donc pas rare de voir des poils pousser sur des zones périphériques à celles épilées.
Ceci est malheureusement interprété comme une pousse "paradoxale", alors qu'elle est tout à fait naturelle.
Les zones épilées tranchent souvent avec les zones non épilées, où la pilosité suit son processus normal d'évolution.
En résumé, une technique d'épilation par lumière ne stimule pas la croissance des poils sur des zones jamais traitées...

Et sur les zones traitées ?
(...)l'épilation par flash de lumière ne stimule pas la croissance pilaire (...)

yv78 a écrit :la repousse paradoxale peut exister sur les zones flashées si l'intensité lumineuse émise est faible.
Ce que l'on oublit, c'est qu'il se passe en moyenne 2 années entre le début et la fin des séances de flash sur une zone.
Durant ce délai, et surtout chez l'homme, la pilosité évolue et apparait, en l'espace de 2 ans sur des zones "glabres" au départ.

Le résultat est toujours saisissant :
- on démarre par exemple sur un dos où seules les épaules présentent une pilosité
- on finit par un dos où les épaules n'ont plus rien, mais où, sur le reste du dos, une pilosité est apparue (comme elle serait naturellement apparue si l'on avait rien fait)


En résumé :
- repousse paradoxale à côté des zones flashées : non
- repousse paradoxale sur les zones flashées : oui avec des énergies faibles (< 9 J/cm²): effet de stimulation à l'arrêt du traitement.



N'y a-t-il pas un risque de repousse du poil sous la peau ?
Aucune repousse sous peau avec l'utilisation du EFlash :
Les poils sont amenés à repousser sous la peau lorsqu'ils ont été "cassés" lors d'une épilation par arrachage (cire ou épilateur électrique) ou lors de rasage chez certaines personnes. Dans ces cas de figure, le poil se retrouve sous la surface de la peau et avec une extrémité "tranchante". Lorsqu'il se remet à pousser, ce côté "tranchant" lui permet de prendre un chemin différent de son conduit habituel. Il pousse alors au travers des tissus sous cutanés, créant au passage une inflammation de ces tissus.
Dans le cadre d'une épilation par flash, le poil va tomber dans son intégralité. C'est un poil neuf qui repoussera. Ce poil n'a alors aucune possibilité de s'égarer hors de son canal naturel. Il poussera donc tout à fait normalement.
Les personnes qui vivent au quotidien ces maudits boutons dus à des poils sous peau, verront après 2 à 3 séances de EFlash tout cela disparaitre et la peau recouvrer un aspect normal et non inflammatoire.



Le Eflash est-il compatible avec la pratique des UV ?
Le Eflash est parfaitement compatible avec tous les types de peau, y compris les peaux bronzées. (Pas les peaux noires)
La seule restriction concerne les coups de soleil (qui correspondent à une brûlure du 1er voire du 2ème degré). Si la peau a subi un tel dommage dans le mois qui précède, il faut, par précaution, décaler la séance de flash. De même, bronzer après une séance de EFlash ne pose pas de problème particulier si le bronzage est accompagné de crème protectrice évitant ainsi tout coup de soleil.



Est ce que le Eflash peut-être utilisé sur
- Une cicatrice ?
- Des Vergetures ?
- Un tatouage ?
- Des varices ?

Cicatrice = aucun problème
Vergetures = aucun problème
Varices = aucun problème
Tatouage = ne pas flasher dessus au risque d'en modifier son apparence et d'occasionner des brûlures.



Y a t il une contre indication pour les femmes enceintes ?
L'utilisation sur les femmes enceinte fait partie des contre indications fixées en secteur professionnel.
Par continuité, il en sera de même pour le EFlash.
D'autant plus que durant cette période, il y a une telle modification du système hormonal (qui je le rappelle a une influence sur le cycle pilaire), qu'il ne me parait pas interressant de s'acharner sur sa pilosité dans ce contexte modifié.



L'eflash sera-t-il déconseillé pendant l'allaitement?
Pas d'inconvénient



Combien de temps pouvons-nous utiliser le EFlash sans qu'il y ait de risque de surchauffe?
No limit !
Dernière édition par jaimepaslespoils le Mar Nov 06, 2007 7:20 am, édité 2 fois.
jaimepaslespoils Hors-ligne

Avatar de l’utilisateur
Modo et Admin
 
Message(s) : 624
Inscription : Lun Juin 11, 2007 7:03 pm
Localisation : Entre Paris et New York

Retour vers petite synthèse-FAQ clinique

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron